En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.

Mobilité en Île de France : les premiers résultats de l’EGT

Les premiers résultats partiels de l’enquête globale transport 2018-2022 portant sur les enquêtes réalisées entre janvier 2018 et juin 2019 sont disponibles sur le site de l'OMNIL.

3 000 ménages, soit 7 000 franciliens résidant en Île de France, ont été enquêtés et près de 28 000 déplacements décrits.

Ces résultats, portant uniquement sur les déplacements du lundi au vendredi, permettent de réaliser une première comparaison avec ceux de l’enquête précédente qui datait de 2010.

Plus de résidents en Ile de France…

Avec 12.1 millions d’habitants en 2016, la population des franciliens continue de croître, mais cette progression masque des évolutions très tranchées : les résidents de la première et de la deuxième couronne sont toujours plus nombreux, tandis que la population de Paris intramuros décroit.

Et une mobilité  quotidienne qui reste stable

En moyenne, les franciliens réalisent 3.8 déplacements par jour et parcourent 18 km en 1h30. Cette moyenne masque là aussi de très fortes disparités :

  • 7% des franciliens ne se déplacent pas sur un jour donné.
  • Les parisiens se déplacent le plus (4.3 déplacements par jour) mais ne parcourent que 12 km.
  • A l’inverse, les habitants de grande couronne sont ceux qui parcourent les plus grandes distances quotidiennes (24km).

Les déplacements pour motif « travail » ne représentent que 17% des déplacements, mais leur part en distance parcourue (38%) ou en durée de déplacement est très supérieure (28%).

Les déplacements (loisirs, achats…) dont l’origine est le lieu de travail, réalisés à l’heure du déjeuner ou en fin de journée, sont en forte hausse (+20%) et s’inscrivent dans une dynamique plus générale de déplacements loisirs. Les déplacements « études » sont également en progression du fait de la croissance du nombre d’enfants.

Toujours plus de déplacements…

43 millions de déplacements quotidiens en Ile de France en 2018, soit 5% de plus qu’en 2010. 70% de ceux-ci sont réalisés en dehors de Paris, 20% dans Paris et 10% entre Paris et la Banlieue.

Les déplacements entre petite couronne et grande couronne progressent le plus, en raison de l’évolution démographique et des emplois sur ces territoires. Dans Paris, le nombre de déplacements croît également (+9%).

Les 2/3 des déplacements font moins de 3km et durent moins de 30 minutes.

Et une (r)évolution des modes de transports

L’enquête montre de fortes évolutions par rapport à l’étude précédente :

  • La part des déplacements en voiture régresse fortement à Paris et en petite couronne tandis que la croissance de la voiture en grande couronne est stoppée malgré la croissance de la population.
  • Le nombre de déplacements en transports collectifs progresse, surtout en petite couronne
  • La part de  la marche progresse à Paris et de façon plus modérée en petite et grande couronnes
  • L’enquête relève l’émergence des nouvelles mobilités (VTC, trottinettes) et le développement modéré du vélo (à relativiser par la période d’enquête).

Source : EGTH2020-Île-de-FranceMobilités-OMNIL-DRIEA/Résultatspartiels2018

Lien de partage :

Devenez contributeur

Wimobi est une plateforme collaborative qui donne la parole à tous les acteurs de la mobilité qu’ils soient professionnels, chercheurs ou étudiants. N’hésitez pas à nous contacter pour définir la manière dont vous pouvez contribuer à Wimobi.

En savoir plus

Sur le même thème